Un espoir de l’OGC Nice est condamné à dix mois de prison ferme pour deux vols avec arme à Toulouse

Coup d’envoi au stade de l’Allianz Riviera de Nice, Par Mirasol, CC BY-SA 3.0 (Illustration)

Ce lundi 17 juillet, un jeune footballeur de l’OGC Nice a été condamné à 30 mois de prison dont dix mois ferme après deux vols avec arme commis le 10 et le 11 juillet à Toulouse. Accompagné d’un cousin et d’un ami mineurs, il prétendait vendre un smartphone sur leboncoin.fr pour attirer des acheteurs et voler leur argent.

Un vrai guet-apens. Avec son cousin et un ami, tous deux mineurs, ils passent une annonce le 5 juillet sur le site internet leboncoin.fr pour vendre un smartphone au prix de 850 euros. Le 10 juillet, le rendez-vous est pris avec deux personnes. Tandis que son ami montrait l’appareil aux deux acheteurs, le prévenu et son cousin arrivent par derrière, les bousculent dans un endroit à l’abri des regards et les menacent, un couteau sous la gorge. Les malfaiteurs leur extorquent tout l’argent qu’ils possèdent, puis repartent en criant de joie. Exaltés par cette réussite, ils recommenceront dès le lendemain avec deux autres personnes mais seront interpellés par la police quelques heures plus tard grâce aux portraits robots.

« le petit nerveux qui donnait des ordres »

A l’audience, ce lundi 17 juillet, le prévenu est seul puisque ses deux partenaires mineurs seront jugés par le tribunal pour enfants. Mais les témoignages des victimes sont contre lui : selon l’une d’elles, il était « le petit nerveux qui donnait des ordres aux deux autres. » Et le téléphone utilisé pour passer l’annonce lui appartenait.

Le juge assesseur parle de fait extrêmement graves : « extorsion avec armes » qui peut valoir jusqu’à 30 ans de prison dans un tribunal pénal. Néanmoins au tribunal correctionnel et sans casier judiciaire, il est condamné à 30 mois de prison dont 20 mois avec sursis. Outre les dix mois de prison ferme, le prévenu doit 3800 euros aux différentes victimes pour préjudice moral.

« Il devait reprendre l’entrainement aujourd’hui »

Alors que la juge rappelle au prévenu que son contrat avec son club stipule qu’ « il faut adopter un comportement irréprochable en dehors des activités sportives, » il regrette et aimerait revenir en arrière. « Le foot c’est toute sa vie, il joue au football depuis ses trois ans » défend son avocat lors de l’audience, « il devait reprendre l’entrainement aujourd’hui ». En contrat semi-professionnel à l’OGC Nice depuis juillet 2022, il venait de renouveler son contrat pour la saison 2023-2024 en mai dernier.

Le jeune espoir, toujours domicilié chez son père à Toulouse, a fait ses classes dans les clubs du SC Balma et de Colomiers dans la banlieue toulousaine, avant d’être recruté par l’OGC Nice à 18 ans.

Publications similaires