La comparution immédiate, c’est quoi ?

La comparution immédiate permet de juger une personne pour des faits simples dès la fin de sa garde à vue. Néanmoins, le prévenu peut refuser d’être jugé dans le but de préparer sa défense. Même s’il refuse, le juge rappelle tous les faits et entend les différentes parties, le prévenu et la partie civile. Le juge a notamment besoin de déterminer si les faits nécessitent une détention provisoire. Selon service-public.fr, la comparution immédiate « s’applique uniquement pour des délits punis d’au moins 2 ans de prison ou d’au moins 6 mois en cas de flagrant délit. Cela peut être par exemple un délit routier, un vol simple, la détention de stupéfiants, une agression physique. »

Pourquoi comparutiontoulouse.fr ?

Ce sont des articles de comparutions immédiates qui se déroulent au Palais de Justice de Toulouse du lundi au vendredi. Pourquoi faire compliqué ? comparutiontoulouse.fr, c’est au moins un article par jour, dès 8h du matin, sur les comparutions immédiates ayant eu lieu la veille.

Sur quels réseaux me suivre ?

Instagram, Facebook et Twitter. Dès 8h, l’article sera disponible. Les comparutions ayant lieu du lundi au vendredi après-midi (hors jour férié), les articles paraitront du mardi au samedi matin.

Qui je suis et ce que je recherche !

Je m’appelle Maxime Séguier et je vais effectuer ma dernière année de Master Journalisme à Sciences-Po Toulouse à partir du mois de septembre 2023. Mais pour l’instant c’est les vacances d’été ! Et pour ne rien perdre des acquis de cette année, l’idée est de me fixer une routine d’écrire, au minimum, un article par jour. La comparution immédiate, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus passionnant pour un journaliste. Mais pour un débutant, c’est formateur, notamment dans la structure et la forme.

Et je recherche d’ailleurs un stage à partir de mars 2024. A Toulouse ou ailleurs. Donc à bon entendeur !

Que deviendra comparutiontoulouse.fr à la rentrée ?

Assister à toutes les comparutions immédiates, c’est être disponible du lundi au vendredi à partir de 14h jusqu’à 18h, 19h, voire plus. C’est incompatible avec les cours à Sciences-Po. Il n’y aura plus de nouveaux articles à partir de début septembre. Néanmoins, les anciens articles y resteront disponibles.